1ère Biennale des photographes du monde arabe contemporain à l’IMA et la MEP (Livetweet)

PLUS QUE 2 JOURS !! C’est ma spécialité, attendre le dernier moment pour aller voir une expo et courir… Là c’est encore pire, il y en a 2 (plus en fait mais je me suis concentrée sur les principales) ! Heureusement que le vendredi est jour de nocturne à l’IMA, du coup j’avais assez de temps pour visiter les 2 avec une petite balade d’un lieu à l’autre en prime ! Cette première Biennale des photographes du monde arabe contemporain est à l’initiative de 2 musées parisiens, l’Institut du Monde Arabe (IMA) et la Maison Européenne de la Photographie (MEP) en collaboration avec d’autres lieux de la capitale, la Cité des arts, la Mairie du IVème arrondissement, l’association Graine de photographe, la Galerie Basia Embiricos, la Galerie Photo 12, la Galerie Binôme.

L’occasion de (re)découvrir des photographes contemporains du monde arabe mais également le travail d’artistes occidentaux au Moyen Orient ou en Afrique du Nord. Une exposition collective de 29 artistes photographes côté IMA pour Histoire(s) contemporaine(s), 6 expositions personnelles entièrement ou partiellement liées au monde arabe côté MEP.

Les expos de la MEP sont sublimissimes et certaines très très touchantes. Massimo Berruti s’intéresse à la crise de l’eau à Gaza suite à la catastrophe de l’opération bordure protectrice de l’été 2014. Bruno Barbey s’attache également à la cause palestinienne lors du septembre noir de 1970 en photographiant des réfugiés palestiniens et les membres de l’OLP dont le jeune dirigeant Yasser Arafat. Une autre partie de sa rétrospective est consacrée à son Maroc natal. Juste au-dessus, une autre rétrospective, celle de Stéphane Couturier, autour de l’architecture et l’urbanisme présente des clichés d’Alger et plus particulièrement du quartier de Bab-el-Oued. Magnifique. Au sous-sol, la Biennale continue avec le couple franco-italien Andrea et Magda explorant les conséquences de la révolution égyptien sur le Sinaï, et les Marocains, portraits fascinants, de Leila Alaoui.

A l’IMA, la multitude de talents est enivrante. Seule déception : on en veut PLUS ! Certains projets sont si intéressants que l’on reste un peu sur sa faim comme les superbes clichés de l’égyptienne Wafaa Samir qui nous livre sa vision du Ramadan ou encore ceux de syriennes, femmes de martyrs par la jordanienne Tanya Habjouqa, Demain il y aura des abricots. On est tout de même ravis que cela laisse de la place pour autant de visions différentes et passionnées du monde arabes par ces artistes talentueux. L’IMA a posté sur son site les coulisses du montage de l’expo !

*****

Voici mon livetweet des 2 expos

*****

  • En route vers la @mep_paris, #LT à venir😉
  • À la @mep_paris et l’@imarabe, jusqu’à dimanche c’est la #biennalephotomondearabe. Pour mon #LT j’utiliserai #BPMA (NDLR : je me suis trompée de hashtag, évidemment, c’était #BPMAC, j’ai corrigé par la suite !)

biennale photographe monde arabe, mep, ima, la parigina

  • Côté @mep_paris la #BPMA commence par #MassimoBerruti et #Gaza qui « crève de soif »
  • Alors que les photos de @MassimoBerruti font mal au coeur sur la situation actuelle de #Gaza… 1/2 #BPMA
  • Un reportage de @FRANCE24 rappelle les ravages inutiles de Bordure protectrice, 2251 palestiniens dont 551 enfants sont morts 2/2 #BPMA
  • La vie continue à #Gaza, difficilement, mais elle continue et on le ressent également dans les photos de @MassimoBerruti #espoir #BPMA
  • On découvre @NidaaBadwan1 dans le reportage de @FRANCE24 ! Vie difficile et isolée d’une artiste à #Gaza #BPMAC
  • Au niveau supérieur on passe aux photos plein de vie et de couleurs de @BrunoBarbey !
  • Septembre Noir.
  • Beaucoup d’humanité dans les photos de @BrunoBarbey qui ne se considère pas comme photoreporter de guerre.
  • Natif du Maroc, @BrunoBarbey lui rend un bel hommage tout en couleurs.
  • Toujours aussi fan des « marches irrégulières » de la @mep_paris ! #BPMAC
  • Pas mal de monde à la @mep_paris pour les derniers jours de la #BPMAC et #rétrospective de @BrunoBarbey !
  • Alger la blanche, par #StephaneCouturier, sublime effet architectural
  • La suite de la #BPMAC est au sous-sol avec #AndreaMagda et #LeilaAlaoui
  • 1ère partie de la #BPMAC terminée, direction l’@imarabe si j’arrive à retrouver mon ticket paumé dans l’expo à la @mep_paris…
  • Passez votre WE entre la @mep_paris et l’@imarabe ! Cette 1ère Biennale de @PhotoMondeArabe est sublime ! #BPMAC
  • Par contre la @mep_paris ne réédite pas les billets perdus donc ne soyez pas tête en l’air comme moi😉 c’est 1 billet pour les 2 expos !
  • C’est nocturne à l’@imarabe aujourd’hui ! Ouvert jusqu’à 21h30:) #BPMAC
  • La #BPMAC commence avec le photographe libanais #JoeKesrouani à l’@imarabe ! #LT

biennale photographe monde arabe, mep, ima, la parigina

  • En face, c’est #MehdiMeddaci dont le travail est à la fois sur l’équilibre et la chute, on s’attend à un mouvement dans la photo ! #BPMAC
  • Et retour à #Gaza avec le photographe gazaoui #MohamedAbusal. Aprés l’eau, c’est la galère de l’électricité qui apparait ici #BPMAC
  • « Shambar » est une lampe à pétrole bon marché qui représente ici la lueur dans l’obscurité #Gaza #BPMAC
  • Vous connaissez ma fascination pour l’architecture et les paysages urbains (non ? bon ben maintenant vous le savez)

BPMAC

  • Hypnose signée #JannaneAlAni #ShadowSitesII #BPMAC
  • Analyse du photographe Fayçal Baghriche poétique mais erronée. Les croyants ne se dirigent pas vers l’est mais vers la Mecque. #BPMAC
  • Donc les gens qui prient au Japon ou en Australie se dirigent vers l’ouest, pas vers le lever du soleil. #tweetprecedent
  • Quand le provisoire se transforme en temporaire permanent sous l’objectif de #GiulioRimondi chez les réfugiés syriens au Liban #BPMAC

BPMAC

  • J’aime beaucoup la série Chambres à part de #AnneMarieFilaire. Elle a photographié des portes de chambres d’étudiantes de Sharjah #BPMAC
  • Puis demandé à des adolescentes gazaouies de peindre les photos de ces portes ! La transformation est dingue #BPMAC
  • Série Ramadan par la jeune photographe égyptienne #WafaaSamir #BPMAC
  • Les musulmans de Christian Courrèges #BPMAC
  • Les Egyptiens de Nabil Boutros

BPMAC

  • La #Palestine est un sujet récurrent de cette 1ère #BPMAC. Sujet qui touche les photographes, ici Amélie Debray
  • Un autre sujet très présent dans cette #BPMAC, les réfugiés syriens. Ici les femmes de martyrs par Tanya Habjouqa
  • Je me découvre un point commun avec Hicham Gardaf, le besoin inexplicable de prendre les personnes de dos #BPMAC

BPMAC

  • Voilà c’est la fin de ce #LT de la première biennale @PhotoMondeArabe entre la @mep_paris et l’@imarabe ! J’espère que ça vous a plu #BPMAC
  • Un grand merci à l’@imarabe pour l’invitation !! #BPMAC

*****

Biennale des photographes du monde arabe contemporain
jusqu’au 17 janvier 2015.
Institut du Monde Arabe, 1 Rue des Fossés Saint-Bernard 75005 Paris (WE : 10h – 19h) 
Maison Européenne de la Photographie, 82 Rue François Miron 75004 Paris (WE : 10h – 20h)