Portrait de Parisien(ne)s #37 : Reem Kherici & Paris à tout prix

Un petit bout de femme qui a tout d’une grande pour ce #37, à l’occasion de la sortie de son tout premier film, (re)découvrez Reem Kherici ! J’ai eu le plaisir de rencontrer son comparse de la Bande à Fifi, Tarek Boudali, l’an dernier et c’est lui qui m’a parlé de ce projet de film qu’elle a commencé à tourner début septembre 2012. L’occasion de suivre ses « drôles » d’aventures sur Twitter, des scènes parisiennes avec Cécile Cassel, Philippe Lacheau (le Fifi de la Bande), Shirley Bousquet, Stéphane Rousseau, au débarquement à Marrakech, avec Tarek Boudali et Salim Kechiouche, et la cascade de Reem qui lui a valu une belle bosse sur le front, un making-of avant l’heure.

J’avais donc hâte de découvrir ce film dont le titre est bien trouvé : Paris à tout prix ! L’histoire de Maya, fashionista, parisienne depuis 20 ans qui en oublie de renouveler son titre de séjour et se fait renvoyer dans son pays d’origine, le Maroc. Dès la 1ère scène du film on jalouse Maya, depuis la Tour Eiffel et les toits de Paris nous plongeons dans son shoesing qui n’a rien à envier à celui de Carrie ! Puis, plus le film avance et plus sa carapace de petit peste parisienne s’effrite et on commence à s’attacher à cette nana qui se retrouve perdue à Marrakech, où elle n’a plus ses repères. Tout est en contraste, la chaleur de la ville rouge contre la froideur de la ville de lumière, la jeune fille trendy et sa famille qui vit traditionnellement. Elle fera tout pour rentrer à Paris.

Sous le Ciel de Paris

On rit beaucoup, et on pleure un peu, on réfléchit à la situation de ces immigrés qui ne savent plus vivre dans leur pays d’origine même s’ils y restent très attachés. Reem Kherici nous livre un 1er film (derrière la caméra) très touchant mais aussi divertissant, à son image. Elle nous l’a présenté avec des larmes de bonheur, lors du Champs-Elysées Film Festival, à l’UGC George V, entourée de tous ses copains acteurs !

Sous le Ciel de ParisSous le Ciel de Paris Sous le Ciel de ParisSous le Ciel de Paris

*****

🙂 Reem aime le bruit de la pluie qui martèle son toit en zinc quand elle est bien au chaud sous sa couette en train d’écrire (exactement comme à l’instant), traverser le Pont des Arts et voir chaque fois de nouveaux amoureux y accrocher leur cadenas, le premier verre de rosé dégusté en terrasse qui marque le début de l’été à Paris.

😡 Reem n’aime pas le métro aux heures de pointe, le prix du coca light chez l’épicier de son quartier 4euros, le taxi désagréable qui refuse de vous prendre car c’est pas sa direction…

Sous le Ciel de Paris

© Photo Pierre-Elie de Pibrac – Gaumont – Mandarin Cinéma

VOICI SON PORTRAIT CHINOIS PARISIEN

Si j’étais un quartier… je serais le mien, Paris 1er près du Louvre
Si j’étais une rue… je serais le bout de la rue Rivoli qui me laisse découvrir la place de la Concorde à 19h lors du coucher du soleil sur tous les monuments…
Si j’étais un monument… je serais la Tour Eiffel bien sûr !
Si j’étais un musée… je serais le musée des Arts Forains.. on y a tourné la soirée des it girls dans le film, le propritaire m’a fait visiter l’ensemble de sa collection… c’était féerique, un voyage dans le temps !
Si j’étais un pont… je serais le pont des Arts !!!!
Si j’étais une station de métro… je serais Arts et Métiers, elle est belle.
Si j’étais une boutique… je serais Milo, un antiquaire aux puces de St Ouen
Si j’étais une adresse sympa… je serais la mienne ! A la maison ! On y mange bien et je suis sympa (rires) (On attend l’invit 😉 NDLR)
Si j’étais une chanson… je serais Nocturne for piano n°8 de Chopin, c’est la musique d’ouverture de mon film sur la Tour Eiffel et les toits de Paris… alors pour moi elle représente Paris à tout prix 🙂
Si j’étais un oiseau dans le Ciel de Paris… je serais un pigeon !

*****

Paris à tout prix, sortie le 17 juillet, dans un cinéma près de chez vous ! Ne le manquez pas 😉
Sous le Ciel de Paris

Publicités