Les Bains Douches se transforment en une galerie éphémère de Street Art 2.0

Un endroit mythique parisien, fermé depuis presque 3 ans. Des travaux de transformation qui doivent commencer très bientôt. Une occasion rêvée pour une bande d’artistes habitués à poser leurs œuvres sur les murs de la ville, de passer en intérieur. Le seul problème : l’endroit ne peut accueillir du public. Une solution : une galerie d’art 2.0 ! C’est la galerie Magda Danysz qui se lance dans ce projet avec près d’une vingtaine d’artistes urbains parmi lesquels les français l’Atlas, Psy, Space Invader, Apôtre, les italiens Sten & Lex, le portugais Vhils, l’américain Futura, entre autres.

Sous le Ciel de Paris©Sous le Ciel de Paris

Une sorte de « squat » officiel d’artistes où chacun s’approprie une pièce, un mur, un coin, une cheminée mais également un sol ou même du plancher ! C’est le cas de Sambre qui arrache toutes les lattes du plancher d’un appart’, laissant Seth sauter entre les poutres pour dessiner son mur, afin de former une « boule à facette » entre 2 étages. C’est l’hommage qu’il a voulu rendre à ce haut lieu de la nuit parisienne ! Une liberté totale pour réaliser ce que leur vision leur inspire.

©Jérôme Coton
©Stéphane Bisseuil

D’autres artistes utilisent le mobilier ou les objets de déco abandonnés dans les différents appartements. Et si je vous parle d’appartements c’est qu’ils ont posé leurs œuvres dans l’ancien club mais aussi dans chaque étage de l’immeuble ! Du 9ème concept qui a « tapissé » un appart du 6ème (voir la vidéo ci-dessous, avec le son à fond !) et Zlotykamien (oui, les pionniers représentent !) chez les voisins à Jérôme Mesnager, Jay One, Nasty et Tanc (entre autres) dans l’enceinte même des Bains Douches, en passant par Gilbert1 dans la loge de la gardienne et jusque dans la cave avec Legz !

 Galerie Magda Danysz / Musique : DJ Radar – Antimatter / Réalisation : Jules Hidrot

Dans l’entrée un brin kitsch, c’est Sowat que j’ai rencontré, il y a recouvert les murs de ses formes géométriques dorées, très urbaines (comme une ville vue d’en haut, dans ma tête car je ne sais pas si c’est ce qu’il voulait exprimer 😉 ). Malgré le fait qu’il savait au commencement de cette aventure que l’endroit ne serait pas visité, il ressentait un pincement sachant que personne (ou pas grand monde) ne verrait ces œuvres sublimes autrement que sur la toile.

Chaque coin est utilisé et tout se fait dans la récup’ de ce qui se trouve déjà sur place, comme Ludo qui tag autour et sur le mobilier. Une œuvre à l’extérieur et ils utilisent des lattes pour enjamber les flaques d’eau. Mais d’où viennent ces lattes ?  Elles ont été enlevées à l’extérieur pour former 1984 (collectif composé de Direct, Lek, Native, Popay, Saeyo, Sambre, Spei, Sonick, Teurk, Wesh et WXYZ). Les artistes ont bénéficié d’une liberté totale sachant que de toute façon l’endroit allait être détruit et reconstruit.

YZ a apporté sa touche féminine avec ses formes angéliques qui poussent en relief sur différentes cheminées, à différents étages. L’effet de matière est incroyable, que l’on soit à 5 mètres ou le nez collé au mur !

©Jérôme Coton (photo de gauche) / ©Stéphane Bisseuil (photo de droite)

Thomas Canto s’approprie tout l’espace d’une pièce avec une œuvre en 3D

 ©Jérôme Coton

WXYZ utilise l’espace comme sa propre galerie d’art et organise son expo !

©Jérôme Coton

*****

Pour visiter ce lieu insolite et unique, une seule solution et elle est virtuelle : le site lesbains-paris.com ! Chaque jour, depuis janvier, le travail d’un artiste est révélé, jusqu’au 30 avril. Il vous reste un peu moins de 15 jours pour en profiter et il y a de la matière ! Malheureusement les pages des artistes sont enlevées au fur et à mesure de la catégorie « Un jour Un artiste » mais je vous ai trouvé une astuce de geekette (ou plutôt nerd) pour les retrouver ! Si vous cherchez un artiste en particulier (par contre il faut savoir quel artiste on cherche) vous tapez son nom à la suite de l’URL suivante : http://www.lesbains-paris.com/ par exemple http://www.lesbains-paris.com/nasty et si c’est un nom composé, il faut mettre un tiret comme pour http://www.lesbains-paris.com/space-invader. Des photos sont également postées sur la page des Bains Paris !

Si vous voulez quand même jeter un œil IRL, la façade vaut toujours le détour, avec en prime des œuvres du Diamantaire et la signature de Skki© (qui a également semé de belles citations dans tout l’immeuble).

C’est frappant comme chaque personne qui passe devant tourne la tête et observe cette façade abandonnée !

Les Bains Paris
7 Rue du Bourg l’Abbé 75003 Paris

Publicités